Nouveautés | Train Réel | Train virtuel | Tutoriaux | Liens

BB 25200

1965 à 1977 : Livraison et début de carrière

Livrées à partir de l'automne 1965, les 25200 sont prévues pour assurer les Rapides et Express sur deux lignes nouvellement électrifiées en 25 kV et déjà partiellement équipées en 1500 V continu. Les BB 25201 à 25219 sont affectées au dépôt de Montrouge pour servir la ligne Paris-Rennes (électrifiée en courant continu jusqu'au Mans par le réseau de l'Etat en 1937) tandis que les BB 25220 à 25246 sont envoyées à Marseille pour servir sur la ligne de la Côte d'Azur (Marseille St Charles est équipée en continu suite à l'électrification de l'artère impériale depuis 1962. Vintimille sera aussi équipée en 1500 V, les locomotives Italiennes fonctionnant sous 3 kV continu pouvant ainsi évoluer à mi-puissance). Sur ces deux sites, les 25200 reprennent le service aux BB 25500 livrées un an auparavant et qui ont assuré un bref intérim sur les trains nobles.

L'électrification de la ligne de la Côte d'Azur est réalisée par étapes de 1965 à 1969 et elles chassent les 141 R fioul et les BB 67000. Elle assurent aussi des relations vers Avignon. Quant aux machines Parisiennes, elles roulent temporairement sur l'axe St Lazare-Le Havre, faisant l'intérim entre les BB 17000 et les BB 16000. La hausse du trafic, au début des années 1970, justifie la construction de cinq machines supplémentaires 25247 à 25251, livrées à Montrouge en 1974, soit sept ans après la 25246. Ce lot se distingue par des traverses renforcées et de grandes persiennes inox semblables aux BB 25171 à 195.

1977 à 1993 : Concentration à l'Ouest et premiers remaniements

A la livraison des BB 22200 Marseillaises à partir de 1977, la série quitte la Côte d'Azur et se concentre à Montrouge. Les 25200 vont alors profiter de l'extension de la caténaire vers Nantes (1982), Le Croisic (1986) puis vers St Brieuc (1987). Cependant avec l'arrivée de BB 22200 à Rennes, le parc est réorganisé de 1987 à 1993. Les BB 25201, 202 et 236 à 251 sont équipées de la réversibilité par multiplexage (Mux). Les 25203 à 209 et 25236 à 245 sont envoyées à Chambéry tandis que le reste est muté à Rennes. Elles y assurent désormais des Express et une part croissante de Fret. La mise en service du TGV Atlantique en 1989 accélère le mouvement et les machines Mux sont toutes envoyées à Vénissieux. Rennes reçoit en échange des BB 25150 plus adaptées pour le Fret.

Les machines de Rhône Alpes sont utilisées vers Grenoble et Strasbourg puis sur la Tarentaise dès son électrification précédant les JO d'Albertville. En 1994, Les 25201 et 25202 sont renumérotées 25252 et 25253 pour simplifier la répartition entre les machines classiques et les réversibles. Les 25203 à 209, non révers, sont mutées à Thionville. Trois machines 25237, 49 et 50 sont envoyées à La Chapelle pour servir sur les TER Picardie Paris-Beauvais en rame Corail révers. Les 25203 à 235 affectées au Fret en Bretagne et en Lorraine reçoivent des couples 130 km/h et sont assimilables dès lors aux BB 25100.

Depuis 1993 : Spécialisation et fin de carrière

La situation s'est stabilisée jusqu'en 2003. Alors que l'activité Fret commençait à se séparer de ses BB 25150 et BB 25200, Rhone Alpes a transformé les 25184, 194 et 195 en 25254, 255 et 256, équipées d'un rapport 160 mais non réversibles. La 25253 fut victime d'un incendie la même année. La région décida de financer la révision de la BB 25225 que Fret allait amortir. Sauvée in-extremis, elle devient en 2004 la BB 25257R à nouveau apte à 160 km/h et équipée Mux.

Hormis ces transformations exceptionnelles, les révisions se sont interrompues. Les machines Fret arrivant à chute de potentiel sont amorties. Trois autres machines Rhône Alpes (25242, 43 et 47) ont subi des incendies et ont dû quitter prématurément la série. L'équipement de la 25254 en réversibilité et la transformation de la BB 25180 en 25258 ont permis de compenser ces pertes. Les autres machines ont reçu des dispositifs de détection d'incendie afin de stopper cette inquiétante série noire.

L'année 2007 a enfoncé le clou de cette évolution puisque Fret SNCF a liquidé le parc des machines V130 de Rennes en mutant la BB 25213 à Chambéry, en revendant 14 locomotives à l'opérateur privé Roumain GFR et en radiant le solde de ses machines. Le parc des BB 25200 R160 de Vénissieux restait en revanche assez tendu puisque pour permettre le remplacement de la 25248 arrivée à court de potentiel, la BB 25183 fut transformée en BB 25259R. Néanmoins, ne pas réaliser une vraie révision générale de la 25248 démontre que la région attendait patiemment la montée en cadence des BB 22200 équipées de la réversibilité depuis 2006. Les BB 25200 Mux n'ont eu que quelques années de répit sur leurs consoeurs du Fret.

En 2011, la quasi-totalité des voitures pilotes B6Dux ont été modifiées en MUX2. Ce qui les rend incompatibles avec les BB 25200. La retraite est proche!

Depuis début 2012, la BB 25236, conservée en livrée d'origine est à la disposition de la direction du matériel pour assurer des acheminements. Les BB 25238, 249, 250 et 252 sont toujours à l'inventaire, mais restent en utilisation spéciale. La série est désormais remplacée par les BB 22200 R.

Les livrées

La livrée d'origine était identique à celle des BB 9200 et BB 16000 avec des fanaux rouges d'origine. Certaines machines l'ont conservé jusqu'à la fin des années 90. La BB 25236 est l'unique Jacquemin à toujours arborer cette livrée, à titre historique. Les jupes ont été supprimées sur toutes les machines perdant cette livrée.

Le béton a touché la série avec des variations sur les teintes, la forme des moustaches ou des marquages.

La livrée Multiservice fut appliquée sur les machines Mux de 1995 à 2002.

Depuis, les machines Mux ont reçu la livrée "En Voyage". A commencer par la BB 25244 qui est restée grise uniforme durant quelques temps.

Quelques machines Fret ont reçu la livrée du même nom.

Quelques données techniques

Constructeur: MTE Jeumont Schneider - Société des Forges et Ateliers du Creusot.
Tension d'alimentation: 1,5 kV continu, monophasé 25 kV 50 Hz
Chaîne de traction 1,5 kV: Banc rhéostatique commandé par graduateur
Chaîne de traction 25 kV: Graduateur HT, redresseurs silicium.
Motorisation: 2 moteurs par bogie
Puissance totale: 25 kV : 4130 kW ; 1,5 kV : 3400 kW

Longueur: 16,2 m (sauf BB 25247 à 51, 54 à 56, 58, 59 : 16,680 m)

Masse: 88t
Pantographes: AM 18 B et AM 184

Vitesse maximum autorisée :
25203 à 25235 : 130 km/h
25236 à 25259 : 160 km/h

Particularités :

25236 à 25254, 57 à 59 : Mux, FRH, FEP.

Machines remarquables de la série

25236 : Première machine de la seconde sous-série, la 25236 était équipée de construction du frein PBL2 et du freinage electropneumatique. Elle a été équipée d'un couple modifié et engagée entre 1969 et 1970 sur des essais à haute vitesse en plaine d'Alsace et sur la ligne 1 entre Paris et Nancy. A cette occasion, elle a testé un pantographe à deux étages préfigurant l'AMDE qui équipe les TGV PSE. Des vitesses de 225 km/h ont été enregistrées. C'est pourquoi cette machine a conservé sa livrée d'origine et est promise à la Cité du Train.

Pour plus d'info:

Fiche technique des BB 25200 de Florent Brisou
l'inventaire des BB 25200 sur Trains du Sud-Ouest

La BB 25236 en livrée d'origine. St Jean de la Porte (22/01/2006)
La BB 25236 en livrée d'origine. St Jean de la Porte (22/01/2006)

La BB 25209 au Cellier (14/11/2004)
La BB 25209 au Cellier (14/11/2004)

La BB 25231 à Tours (27/12/2003)
La BB 25231 à Tours (27/12/2003)

La BB 25249 pousse une rame Corail réversible Picardie à Paris Nord(24/04/2003)
La BB 25249 pousse une rame Corail réversible Picardie à Paris Nord(24/04/2003)

La BB 25251 à Lyon Part-Dieu. La révers est en panne (07/12/2002)
La BB 25251 à Lyon Part-Dieu. La révers est en panne (07/12/2002)

La BB 25257, ex-25225, fraîchement transformée à Oullins (15 mai 2004)
La BB 25257, ex-25225, fraîchement transformée à Oullins (15 mai 2004)

La BB 25259, ex-25183, dernière machine transformée, passe à Culoz (18/09/2010)
La BB 25259, ex-25183, dernière machine transformée, passe à Culoz (18/09/2010)

Retour page locomotives bicourantes

La BB 25200 version Train Simulator

Bruno terrien a réalisé la BB 25202 en livrée d'origine.

Elle est téléchargeable gratuitement sur le dépôt SNCF virtuel

25202

Il a également adapté la BB 25222 pour la décoration Béton d'Anthony Rizzo

Téléchargeable gratuitement sur TrainsimFrance

25222

Jean Pierre Gléonec a réalisé un pack de BB 25200 pour MSTS

Retour page locomotives bicourantes