Nouveautés | Train Réel | Train virtuel | Tutoriaux | Liens

Les Caravelles
L'avènement du moteur sous-caisse

Rustiques et économiques, c'est ainsi que l'on peut qualifier les Caravelles. Ces rames automoteurs diésel tirent leur surnom de la concommitance de leur sortie d'usine avec celle du premier avion de ligne à réaction Français en 1963. Leur nom officiel, EAD, évoque davantage leur nature : Eléments Automoteurs Doubles (on lit parfois aussi Eléments Automoteurs Diésel). Plus rare, l'appelation U425 signifie, de même que pour les autres autorails unifiés, qu'ils sont équipés d'un moteur de 425 ch, ce qui n'est pas vrai pour toutes les séries.

Le concept novateur de ces rames tenait en deux points : Composition indéformable à deux caisses réversible, supprimant les manoeuvres d'une remorque. Et implantation du moteur sous caisse permettant de loger davantage de sièges. Cette dernière disposition avait été appliqué en premier sur l'automoteur prototype Budd X 2051, et fut reconduite avec les X 2100 et les X 2200. La motorisation modeste des EAD, leur confort précaire et leur allure peu flatteuse les ont cependant laissé dans l'ombre d'autorails plus illustres tels que les RGP1 ou les X2800. Leur conception rudimentaire a même poussé les conseils régionnaux à entreprendre de profondes modernisations améliorant nettement le confort et la rigidité des cabines.

La construction des Caravelles s'est étalée sur 18 ans pour un total impressionnant de 456 rames toutes assemblées par les ANF dans l'usine de Crespin-Blanc-misseron d'où sortent aujourd'hui les AGC, leur dignes successeurs, qui les poussent massivement à la retraite. Au cours de ces deux décennies, plusieurs modifications importantes sont intervenues conduisant à la création de 5 séries des rames reposant sur 4 séries de motrices et 4 séries de remorques. La numérotation des EAD est donc relativement complexe et atypique.

Dès 1963, deux séries indépendantes sont produites en même temps. Les X 4300 et 4500 se distinguent par leurs motorisations issues de deux constructeurs différents. Les X 4630, semblables aux X4500, sont mis en service à partir de 1971. La nouveauté est l'échange de la boite de vitesse mécanique pour une boite hydraulique. Arrivent ensuite les X 4900, appelés EAT pour Eléments Automoteurs Triples, qui sont des rames tricaisses surmotorisées. Elles sont composées de deux motrices de type X 4630 encadrant une remorque sans cabine. Les X 4750 sont enfin les plus puissants des rames doubles avec un nouveau moteur de 440 kW (600 ch). Ils ont commencé leur carrière en 1977 et furent déclinés sous forme de rames postales et d'autorails express pour la Basse-Normandie.

A noter aussi que les Caravelles ont donné naissance aux turbotrains avec le prototype TGS et possédent de nombreux points communs avec les ETG.


X 4300 / X 4500
X 4630 / X 94630
X 4750 / X 4790 / X 94750
X 4900


Une composition mixte de deux rames rénovée Picarde et d'origine Nord Pas de Calais arrive à Lille (19/09/2003)